Le terroir Lorrain

90% de la Production mondiale vient du terroir Lorrain.

Les mirabelles de Lorraine en 2014

10 000 tonnes de Mirabelles en Lorraine ont été cueillies en 2014.

cela représente :

250 000 mirabelliers en Lorraine
1 000 hectares cultivés
200 mirabelliers par hectare
50 à 80 kg de mirabelles par arbre
100 mirabelles pour un kilo

Les vergers de Lorraine

7 mirabelles sur 10 récoltées dans le monde, le sont en Lorraine

Au fil de cinq siècles d’histoire, la Lorraine a sculpté le mirabellier à son image. Les arbres d’aujourd’hui ressemblent à ceux que le Roi René avait rapportés des croisades. Entre temps, les mirabelliers se sont fondus lentement dans le paysage lorrain. Ils se sont adaptés à la singularité des sols et aux particularités du climat. Aujourd’hui, les mirabelliers font partie du patrimoine culturel et historique de la Lorraine.

Le terroir de la mirabelle

Des nuits fraîches et des journées chaudes… mais pas trop !

Après le savoir-faire des producteurs, c’est le climat qui donne aux mirabelles plus ou moins de sucre, de tendreté, un calibre, une couleur particulière…
La température d’une journée d’été en Lorraine dépasse rarement les 25° de moyenne quotidienne. Et les nuits sont toujours très fraîches, pouvant même descendre jusqu’à -2° l’été.
Un bonheur pour la mirabelle qui a besoin de passer du chaud au froid pour atteindre sa couleur dorée, son taux de sucre optimal et arriver lentement à maturité.
Si le mirabellier a adopté la Lorraine, c’est aussi parce qu’il ne s’épanouit pleinement qu’en dessous d’une température de 25 °C. Au-delà, il commence à souffrir. Alors plus il descendra vers le sud, moins les mirabelles seront comblées de plaisir. Aussi en Lorraine, le mirabellier pousse-t-il lentement, fructifie-t-il sans excès et mûrit-il à son rythme…
La rusticité du climat lorrain est une bénédiction pour la mirabelle. Ce qui serait rédhibitoire pour les tenants d’une arboriculture intensive est un atout de taille pour les défenseurs de la qualité. En effet, le climat continental lorrain avec ses grands écarts de températures et son ensoleillement parcimonieux n’autorise pas les records de rendement.

Un sol argileux qui retient l’eau

Le sol lorrain est naturellement riche en argile (plus de 30%) et reçoit plus de 800 mm d’eau par an. L’argile est un composant de la terre qui retient l’eau. N’importe quel arbre pourrait être « asphyxié » par cette grande quantité d’eau… mais pas le mirabellier qui a de petites racines, étalées en surface, qui puisent l’air et la quantité d’eau nécessaire à son épanouissement.
Il a fallu deux siècles à la Lorraine pour offrir le meilleur de sa terre aux mirabelles. Jusqu’en 1900, la Lorraine était essentiellement une terre d’élevage et de vigne. Les sols se sont enrichis au fil des années de matières organiques, de potasse, de phosphore, d’oligo-éléments… et même de calcium.
Aujourd’hui, toutes ces ressources font vivre les vieux mirabelliers et assurent une croissance forte aux plus jeunes.

Préserver l’environnement

Enherbé et fleuris les vergers de Mirabelles de Lorraine respectent la biodiversité

Les lorrains en ont fait l’expérience il y a 50 ans : des vergers abandonnés ne donnent plus de fruits même si le terroir est favorable. La Mirabelle de Lorraine était un fruit menacé de disparition.
Aussi, c’est en 1990 que 250 jeunes producteurs irréductibles décident de s’unir pour faire revivre contre vents et marées le fruit plaisir de leur pays. 20 ans plus tard, le pari est en passe d’être gagné : le terroir Lorrain s’est enrichi de 2000 hectares de mirabelliers et de plusieurs signes de qualité (Label Rouge, Indication Géographique Protégé, Label de l’Environnement).
Tout cela n’aurait pas été possible sans cette démarche collective !